Vous êtes ici : Franky & YonYon Carnet de route Pays Dogon, épisode 1 Téli English Arabic Chinese (Traditional) German Italian Portuguese Russian Spanish
 
 

Pays Dogon, épisode 1 Téli

PDFImprimerEnvoyer

Mis à jour (Mardi, 30 Novembre 1999 01:00) Francky & Yonyon 2093 Clics

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Nous nous arrêtons à Bankass, ville sans grand interêt. Le but est de trouver un guide qui poura nous faire visiter les quelques villages proches de cette ville.

Il est presque impossible de visiter les villages du pays Dogon seul. Ils se visitent à pied et ne sont pas indiqués. Il est mal vu par les habitants de se rendre dans leur village sans accompagnateur. Il y a pleins d'endroits sacrés interdits. Il y a aussi des offrandes et taxes touristiques à donner. Bref, c'est compliqué !

Le pays Dogon se situe autour de la falaise de Bandiagara. Les villages sont en bas, en haut ou sur la falaise. Ils sont inscrits au patrimoine mondial de l'humanité.

A Bankass, Joël fini par appeler un contact qu'on lui avait donné à Djenné. Il s'agit d'Adama qui habite Téli, un petit village à 12kms de Bankass. Adama nous a fait garer les camions tout proche de Téli. Patron et Julie se sont ensablés !

 

 

 

BALADE JUSQU'A BEGNEMATOU

 

Nous sommes partis de Téli. L'ancienne ville est perchée sur la falaise. Pour des raisons pratiques (porter l'eau...), le village se situe maintenant au pied de la falaise. On peut toujours voir et visiter les vieilles habitations.

Avant de continuer, voilà quelques petites explications:

 

Avant, les habitants du pays Dogon étaient les Telems et les Pigmés. Ces hommes mesuraient environ 1m.

A leur époque, le bas de la falaise était boisé et peuplé d'animaux sauvages et dangereux. C'est pour cette raison qu'ils ont construit leurs maisons perchées sur la falaise. Ils pouvaient y grimper grâce aux lianes qui poussaient contre. Elles sont en Banco (terre). Ils se nourrissaient des fruits et des feuilles qui poussaient dans la foret.

La foret et les animaux ont maintenant disparus.

Les Dogons les ont rejoins au 11ème siècle pour fuir l'islamisation. Les Telems ont ensuite fuit vers le Burkina.

Les Dogons parlent le .....dogon. Il y a 28 dialectes.

On trouve des musulmans, des chrétiens et des animistes.A la base, ils étaient tous animistes.

Dans chaque village on trouve le chef du village et le hogon, le chef religieux animiste. Une fois que le hogon a pris ses fonctions (vers ses 70 ans). Ils ne peut plus quitter sa maison. C'est le chef du village qui lui apporte à manger. Il ne boit pas la même eau que les autres habitants, mais l'eau trouvée dans des grottes.

Chaque village possède un togu-na. C'est un petit abris couvert de paille de mil. C'est la que les hommes viennent discuter et régler les problèmes du village.

 

 

Après, nous avons longé la falaise en passant par Endé, puis Yabatalou où après 12 kms de marche en pleine chaleur nous avons fait une pause.

Nous sommes ensuite allé à 6kms de Yabatalou, à Begnamatou. Ce village se situe au sommet de la falaise. Sur la route nous croisons un homme qui tisse le coton. La grimpette pour arriver au village n'a pas été de tout repos !

En haut la vue est splendide: c'est une énorme plaine sableuse avec quelques arbres.

Le village est également très beau. Il y a même une source. Les villageois peuvent cultiver des jardins.

Les 6kms pour retourner manger à Yabatalou ont été très difficile. Vers 13/14h, la chaleur a été difficilement supportable. J'ai attrapé mal aux genoux. Je ne peux presque plus plier le genoux gauche et en plus j'ai 4 ampoules ! On a été ravi d'arriver pour manger !!

Francky et moi sommes montés sur une charrette tiré par un zébu surnommé Robert pour rentrer au camion. Merci encore à toi Robert et aussi à ton maître Amadou !

 

Cette balade nous a tous très épuisé, même notre guide Adama. Tout le monde a été au lit à 20h30 !

 

VISITE DU VILLAGE DE TELI

 

Le lendemain de la balade, nous avons rencontré Gabriel qui habite Téli. C'est un sacré personnage très sympathique.

Adama nous a fait faire un tour dans son village. Il nous a emmené dans les hauteurs visiter le vieux village. Nous avons pu voir les toutes petites maisons des Telems, les plus grosses maisons des Dogons, les greniers à céréales, les lieux sacrés, des vieilles peintures, la maison du chasseur.

Nous avons une très belle vue sur le nouveau village de Téli.

 

BALADE A KANI-BONZON ET KANI-KONBOLE

 

Adama nous a emmené visiter les villages de Kani-Bonzon et Kani-Konbolé. Nous avons longés le bas de la falaise où nous avons traversé plusieurs villages, des jardins, l'endroit où l'on fabrique les briques en banco.

Nous avons ensuite grimpé à Kani-Bonzon. C'est un village paisible et agréable !

Une fois redescendu de la falaise, je suis remonté sur une charrette tiré par un zébu (René cette fois !) accompagné par Patron. Mon genou me fais mal.

Nous sommes ensuite allé manger dans une auberge à Kani-Bozon où nous sommes resté 3h à bien se reposer.

 

ADAMA: UN GUIDE SYMPA !

 

Chose promise, chose due: je vais faire une petite publicité pour Adama Guindo.

Adama Guindo est un jeune guide très sympathique. Il propose toute sortes de randonnées à des prix intéressants. Il s'adapte vraiment à nos choix et à nos rythmes.

Il réside au petit village de Téli mais il peux se déplacer.

 

Adama GUINDO guide à Téli

cercle de Bankass

région de Mopti

commune de Kani-Bonzon

MALI

tel: 00223 69 75 78 25                email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



Joomla SEO powered by JoomSEF