Vous êtes ici : Les Patrons Carnet de route une semaine à la capitale English Arabic Chinese (Traditional) German Italian Portuguese Russian Spanish
 
 

une semaine à la capitale

PDFImprimerEnvoyer

Lundi, 07 Mars 2011 00:00 Les « Patron » 599 Clics

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

La route jusqu'à Bamako

 

Le trajet entre Bafing  et Bamako s'effectuera sur du bîtume correct et donc assez rapidement. Nous nous arrêtons à vingt kilométres de Kita pour passer la nuit. Le lendemain matin, nous retrouvons Emilie et François  ce qui nous fait très plaisir, fix refait un peu de mécanique car le 508 a eu quelques ennuis, c'est à dire qu'il sont parti sur une piste ultra hardcore, mais ils s'en sont sorti sans trop de dommages vu la praticabilité de la piste. Du coup nous décidons de faire un peu de route vers bamako pour se poser à trentes bornes de la capitale pour y arriver le dimanche matin (il y a moins de monde et donc de circulation). Nous occupons la fin de l'aprem par une pétanque.

 

 

BAMAKO

 

Nous arrivons donc le matin et après une petite photo sur le panneau d'entrée de ville, nous cherchons un endroit où nous pouvons garer les quatres véhicules pour quelques jours sans que ce soit le bordel. nous trouvons assez rapidement une rue assez calme à côté du stade, du jardin botanique, lycée français ...

Nous prenons quelques repéres et nous renseignons où se trouve le guichet unique de la douane pour faire les papiers des véhicules. Nous nous y rendons le lendemain matin pour les faires et ceci se passe assez rapidement. Nous en profitons pour faire un tour au marché. Nous prenons des repères, mais c'est pas évident, car cette ville est assez énorme et très étendue (cinq fois Paris intra-muros). Au bout de quelques jours et pas mal de kilométres parcourus, nous aurons vu plusieurs grand marché notannement celui des tissus (Julie était ravie), celui des légumes (Yonyon était conquise), celui de l'artisanat, vaudou, et celui de la mécanique (je pense que l'on peu le considéré comme un marché) et là c'est les hommes qui sont contents.

Le soir nous allons au restaurant classe appelé la terrasse (qui a une pur terrasse en hauteur avec un joli décor) pour l'anniversaire d'Emilie et on mange de la bonne viande comme on l'aime (encore merci Emilie) et on termine par un apéro pour fêter tout ça.

Nous sommes tous assez content de pouvoir faire tous autant qu'on est nos petites affaires (achat de ventilo, tissus, mecaniques diverses, réparation de frigo,...) que du coup nous resteront bien quelques jours supplémentaires.

Notre avis sur cette ville (d'ailleurs avec beaucoup d'arbres), est que malgré le fait qu'elle soit très étendue (toutes les habitations sont en plein-pied), une impression de gros bordel organisé (ca marche aussi avec la circulation), laisse mine de rien place à tout et à n'importe quoi. On peut trouver un endroit pour bouffer à 500 FCFA ( 0,75 euros) et absolument délicieux (on y est allè plein de fois) au bord d'une station de taxi où tout aussi bien des snaks ou restos plus classe à côté (petit dèj jus d'orange, croissant, bref de la pure boulettte). Un autre exemple, sur une rue où il n'y que de la mécanique moto, entre deux bouiboui de pneu se trouve un couturier sur le trotoir!

Nous passerons donc une semaine, avec des températures chaudes, pleines d'aventures et de moustiques dans cette ville où la seule personne à avoir du mal avec notre présence était le gestionnaire du lycée français qui avait peur pour la sécurité de son établissement. En effet, ce sont des dingues, il sont en train d'ériger un grillage sur plus de deux métres au dessus du mur (avec barbelé), du coup, c'est assez rigolo de voir leur réaction quand des français se rapprochent un peu d'eux, ils ont la trouille alors imaginer des maliens!!!

Nous quittons Bamako enchantés de savoir qu'il faudra y repasser pour les visas pour la mauritanie, ça sera avec plaisir!!!!

 

 

Ajouter un Commentaire

Les commentaires des visiteurs non enregistré sont soumis à modération et validation. Selon le déroulement du voyage, la validation peut prendre beaucoup de temps.
Vous êtes invités à vous inscrire pour contourner cette restriction et profiter d'options supplémentaires pour la création de vos commentaires.


Code de sécurité
Rafraîchir

Joomla SEO powered by JoomSEF