Vous êtes ici : Carnets de route Mali (2010-11) English Arabic Chinese (Traditional) German Italian Portuguese Russian Spanish
 
 

Mali, hiver et printemps 2010-11

Samedi, 16 Avril 2011 00:00 Les « Patron » 491 Clics

 

Bamako encore et encore !!!!!

 

Nous revoici donc à Bamako, avec son charme, sa grosse circulation et toute son agitation. Nous ferons un bon détour pour retrouver notre endroit de la dernière fois. On aura tourner un peu mais on y sera arrivé !!! On part directement à l'ambassade de Mauritanie mais celle-ci est déjà fermé (elle ferme à 16 H). Nous retournons au camion et allons nous reposer.

Le lendemain, je me lève à 6 H (je sais pas ce qui m'arrive !) avec impossibilité de me rendormir (il fait chaud) et donc je part en ville pour une promenade matinale. J'arrive au centre ville lors du lever de soleil, j'en ai pris plein les yeux, c'était super joli. Bamako a un autre charme à cette heure-ci, en effet le marché commence à peine à se monter et les rues tout le temps bondées et pleines de vie commence tout doucement (rythme africain) à se réveiller (comme moi vu l'heure !).

 

Jeudi, 14 Avril 2011 00:00 Les « Patron » 490 Clics

 

Mopti

 

Nous resterons un jour et demi dans cette ville où les gens sont sympathiques mais qui, pour nous, ne mérite pas d'y passer une semaine.fabrique

Nous en profitons pour faire quelques affaires, mais rien d'exceptionnel. Nous rencontrons quelques personnes avec qui nous buverons le thé un bon moment. Le soir c'est craquage restaurant : de la boulette une bonne biere et un bon bout de boeuf.

Nous voyons bien que cette ville est très influencé par le tourisme et qui ont l'air d'en chier cette année (il est vrai qu'on est pas beaucoup de touristes !).

Mardi, 12 Avril 2011 11:58 Percherie 615 Clics

Peut être la paix en Cote d'Ivoire

Actuellement je suis seul sur Bamako pour préparer les visas pour la Mauritanie et faire un détour par Kayes pour voir des amis, normalement on ce retrouve tous en Mauritanie.

Ce midi Laurent Gbagbo, l'ancien président de la Cote d'Ivoire qui a posé tant de difficultés à sa population viens enfin de ce faire capturer.

Dans les heures qui ont suivie, des jeunes ont commencer à vendre pour 100 CFA des photocopie noir et blanc de sa capture. Tous le monde au grand marché était pressé autour des bouts de papier et ça rigolait fort. Beaucoup l'ont traitée de fille, qu'il ne ressemble à rien et qu'il aurait du quitter le pouvoir bien plus tôt. Plusieurs photos des charniers humain ont également circulé et tous le monde s'amasse devant les écrans de télévisions pour regarder les nouvelles de France 24 ou France 2 qui tournent en boucle depuis sa capture.

arrestation de ...
arrestation de laurent gbagbo arrestation de laurent gbagbo
laurent gbagbo ...
laurent gbagbo et son epouse laurent gbagbo et son epouse

Les prix ont flambé

Pendant le conflit en Cote d'Ivoire, avec les frontière fermée, le plus grand port de la région à stoppé ses expéditions. Le prix du carburant à monté de 50%, celui du riz à plus que doublé dans certaines région frontalière comme toutes les denrée alimentaire importée (sucre, huile, blé, …) et de nombreux produits industriel.

La fin du conflit améliorera très certainement le quotidien des chauffeurs de taxi et des familles les plus pauvres.

Lundi, 11 Avril 2011 00:00 Les « Patron » 462 Clics

 

Bandiagara

 

Nous arrivons dans le village où nous rencontrons Ali Guindo (l'oncle de Nouhou, le médecin rencontré  à Sikasso). Il nous montre un endroit où se garer à côté de chez lui, le groupe se pose là mais avec Julie, on est chaud de se mettre à l'extérieur du village au calme (pas de gamins et les chiens sont pépéres).

Nous profiterons du lendemain, pour visiter ce village qui est très agréable. Yonyon, Francky et Jojo partent en ballade sans nous car nous sommes malades (surtout moi, en gros j'ai besoin d'une grasse mat!!!). Du coup, nous avons toutes la journée pour flaner (après le dodo, le mal de ventre est passé) et nous en profitons : restaurant, nombre de thé incalculable, troc... Bref une pure journée !!!

Vendredi, 08 Avril 2011 00:00 Francky & Yonyon 697 Clics

Après avoir désensablé Patron et Julie, nous nous sommes rendus à Bandiagara. C'est la capitale du pays Dogon.

C'est là que nous avons contacté Aly Guindo, il est guide. C'est l'oncle de Nouhou, le jeune médecin que nous avions rencontré à Sikasso.

Aly nous a fait garer les camions à côté de sa maison. Patron et Julie sont partis se garer à l'extérieur de la ville.

Plus d'articles...


Page 2 sur 5
Joomla SEO powered by JoomSEF