L'encéphalite japonaise

Imprimer

Mis à jour (Jeudi, 26 Février 2009 23:04) Percherie 3502 Clics

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Epidémiologie

L'encéphalite japonaise est une maladie virale transmise par certains moustiques, le Culex par exemple, le soir et la nuit.

Les réservoirs chez les animaux sont le porc et certaines espèces d'oiseaux (héron, canard, etc.).

La transmission est maximale en zone rurale (rizières) mais aussi en zone urbaine pendant la mousson, la piqûre est douloureuse.

L'évolution se fait par petites épidémies : Malaisie (1999), Népal, etc.

Manifestation clinique

Fréquence des formes asymptomatiques (1 à 20 cas cliniques pour 1000 infections).
Au début, malaise général avec maux de tête et fièvre après une incubation de 4 à 14 jours. Puis s'installent confusion, syndrome méningé (Raideur de nuque, nausées, vomissements gêne à la lumière, etc.) et troubles du comportement dans les formes graves, voire coma.

Mortalité estimée entre 25% et 50% dans les formes symptomatiques.

Séquelles neurologiques possibles.

Extension géographique

Répartition géographique du risque de contamination de l'encéphalite japonaise

Légende :
Pays concernés par la maladie

Pays traversés où le risque existe :

Vaccination

Caractéristiques du vaccin (Jevax en France)

Schéma habituel de vaccination et recommandations

Effets indésirables

Contre-indications

Associations vaccinales

Prévention

Les méthodes de préventions consistent à éloigner les moustiques afin de se prémunir de leurs piqûres mais aussi par leurs éliminations en détruisant les lieux de reproduction par exemple.

Plus d'informations sont disponibles dans la rubrique moustiques et la rubrique sur la protection contre les piqûres.

Ressources

Joomla SEO powered by JoomSEF