Vous êtes ici : Prévention Piqûres English Arabic Chinese (Traditional) German Italian Portuguese Russian Spanish
 
 

Les piqûres d'insectes

PDFImprimerEnvoyer

Mis à jour (Samedi, 16 Octobre 2010 12:11) Percherie 2555 Clics

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Les méthodes

Il existe différentes méthodes pour éviter les piqûres d'insecte (moustiques, tiques, etc.) :

  • Les répulsifs cutanés (naturel ou de synthèse).
  • Les produits d'imprégnation.
  • Les moyens mécanique.

Les répulsifs cutanés naturels ont un faible pouvoir répulsif et sont de courte durée (40 mn à 1H30), c'est pour celà qu'ils ne seront pas abordé.

Répulsif cutané de synthèse

Ils se caractérisent par :

  • Une durée d'action de quelques heures pouvant être diminuée en cas de :
    • Sueurs, pluie, etc.
    • Frottement des vêtements.
    • Lavage.
  • Une dose "toxique" souvent proche de la dose efficace surtout chez l'enfant.

Ils se répartissent en 5 produits principaux :

  • DMP (diméthylphtalate),
  • EHD (éthyl-hexanediol),
  • 35/35,
  • DEET (diéthylméthylbenzamide),
  • KBR 3023 (bayrepel).

DMP

Ils sont moins utilisé actuellement et sont de faible durée d'action (1h30). En conditions tropicales, le produit se dégrade plus rapidement.

La concentration optimale est à 40%.

Commercialisée entre autres sous le nom de mousticrème® à 25%.

EHD

La durée moyenne de protection est de 2 heures mais diminuée en zone tropicale (10 mn à 40°).

La concentration optimale est de 30% à 50% et il serait plus efficace contre les anophèles que le DEET.

L'absorption ce fait par voie cutanée avec élimination urinaire.

Commmercialisée sous le nom de Insect Ecran Peau®.

35/35

La durée d'action est d'au moins 4 heures, la concentration optimale est de 20% mais c'est un produit récent nécessitant une meilleure évaluation.

Commercialisée entre autres sous le nom de :

  • Prébutix gel Roll on®.
  • Cinq sur Cinq®.

DEET

C'est le répulsif de référence et il est actif contre à peu près tous les insectes hématophages.

Conditions d'utilisation

  • Efficacité de 6h à 8h contre Aedes et Culex, 3h à 5h contre les anophèles vecteurs du paludisme.
  • Concentration optimale: 35% à 50%.
  • Chez l'enfant : concentration maximale inférieure à 15% et sur de courtes périodes (rares cas d'encéphalopathie décrite chez l'enfant à la suite d'emploi prolongé du produit).
  • Ne pas utiliser chez la femme enceinte.
  • Altération des matières plastiques, de certains tissus synthétiques, du cuir et des surfaces vernies ou peintes.
  • Utilisable à même la peau ou pour imprégner les vêtements.

Toxicité

  • Résorption transcutanée (50% en 6 h). Cet effet est diminué par de nouvelles formulations de DEET encapsulées dans des émulsions, ce qui entraîne une augmentation du temps de protection avec une diminution du risque d'intoxication.
  • Elimination urinaire.
  • Stockage dans la peau et les graisses.
  • Danger en cas d'inhalation (pas de spray sur le visage) ou d'ingestion (2 décès).
  • Sensibilité dermique avec des solutions à plus de 50%.

Commercialisation sous le nom entre autres de :

  • Insect Ecran® peau adulte.
  • Prévipiq®.

KBR 3023 ou Bayrepel

C'est un nouveau produit, crée grâce à une modélisation moléculaire sur ordinateur. Il à la m ême configuration spatiale que DEET avec la même efficacité répulsive mais on peut noter l'absence d'altération des matières plastiques.

Commercialisé sous le nom de Autan active®.

Produit d'imprégnation

En dehors du DEET utilisable sur les vêtements, on utilise la perméthrine ou les dérivés pyréthrinoïdes (deltaméthrine par exemple) pour imprégner moustiquaire et vêtements.

Principes d'action

  • Repousse les moustiques: effet répulsif avec effet dissuasif à distance (microparticules d'insecticides en suspension dans l'air) ;
  • Irrite les moustiques les empêchant de rester posé ;
  • Crée une action de choc (knock down) qui tue ou neutralise immédiatement l'insecte.

Conditions d'utilisation

  • Durée d'utilisation d'environ 6 mois.
  • Quasiment pas d'effets secondaires.
  • Ré imprégnation tous les 6 mois ou après lavage au savon en respectant les conseils du fabricant (irritation des muqueuses lors de la manipulation).

Produits commercialisés

  • Perméthrine : Péripel®, SMI®, Mousticologne®.
  • Dérivés pyréthrynoïdes : K-Othrine®, Cinq sur cinq®

En pratique

Ne pas utiliser de répulsifs tels qu'essence de citronnelle ou de basilic, vétiver etc.

Dès la tombée de la nuit

  • Appliquer sur les parties découvertes du corps un répulsif de synthèse à base de DEET, 35/35, éthylhexanediol ou DMP.
  • Selon le produit utilisé, répéter plus ou moins fréquemment l'application.
  • Ne pas appliquer sur les yeux ou les muqueuses.
  • Faire attention chez l'enfant et chez la femme enceinte. Prendre conseil auprès du médecin ou du pharmacien avant de choisir un repellent.
    Laver l'enfant avant de le coucher
  • Ces produits de synthèse sont également efficaces contre les aedes, les culex, les poux, les taons, les fourmis, les glossines, les tiques et certaines arachnides.

Réduction de l'exposition aux piqûres

  • Désinsectisation régulière du jardin, entretien régulier des herbes.
  • Eliminer la moindre collection d'eau pouvant servir de gîte larvaire (notamment changer fréquemment l'eau des vases de fleurs coupées).
  • Eviter de dîner autour d'un feu de camp.
  • Eviter de dormir à la belle étoile sans moustiquaire.
  • Eviter de se promener en zone rurale à proximité de gîtes larvaires sans protection.

Utilisation de moyens mécaniques de protection

  • Port de vêtement couvrant (imprégné d'insecticides). Ne pas mettre des vêtements imprégnés d'insecticide sur la peau elle-même recouverte d'insecticides.
  • Usage régulier de repellents cutanés anti-insectes.
  • Utilisation systématique d'une moustiquaire imprégnée.
  • Climatisation des locaux d'habitation.
  • Tulle aux fenêtres.
  • Diffuseur électrique d'insecticide.

Ressources

Joomla SEO powered by JoomSEF