Vous êtes ici : Insectes Scorpions English Arabic Chinese (Traditional) German Italian Portuguese Russian Spanish
 
 

Les scorpions

PDFImprimerEnvoyer

Mis à jour (Samedi, 16 Octobre 2010 12:12) Percherie 1922 Clics

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Épidémiologie et venin

Le scorpion est un animal particulièrement résistant que ce soit au froid, à la chaleur, au jeûne ou même aux radiations (plus de 150 fois la dose mortelle pour l'homme : 90 000 rad contre 600). Ils ont une grande faculté d'adaptation qui leur a permis de s'installer sur tous les continents et dans tous les biotopes y compris sous la neige et des zones marines intertidales. On peut aussi bien les trouver à 800 m de profondeur qu'à 5 500 m d'altitude. La plus forte concentration de scorpions se trouve dans l'hémisphère sud.

Toutes les espèces de scorpions sont venimeuses et la quasi-majorité des espèces utilisent des venins neurotoxiques (à l'exception du hemiscorpius lepturus qui possède un venin cytotoxique). Les neurotoxiques utilisés sont en général de petites protéines et des ions sodium et potassium qui vont interférer avec le système nerveux de la victime. Leur action est en général très rapide.

Le venin des scorpions est particulièrement efficace contre les autres arthropodes mais peu contre les humains. Les piqûres chez ces derniers ne produiront que des effets locaux divers : douleur, engourdissement et gonflements. Cependant, quelques espèces, en particulier de la famille Buthidae peuvent être plus dangereux. Parmi les espèces les plus dangeureuses pour l'homme citons le leiurus quinquestriatus, et les espèces de la genres parabuthus, tityus, centruroide, et androctonus.

En général les scorpions ne peuvent injecter assez de venin pour tuer des adultes en bonne santé. En revanche, les enfants, les personnes âgées et les personnes malades sont plus exposées. Le danger d'une allergie au venin existe chez certaines espèces. De manière générale les scorpions ne piquent que s'ils se sentent menacés et préfèrent souvent prendre la fuite, mais l'agressivité est fonction des espèces.

Manifestation clinique

Envenimation scorpionique

Clinique

  • Evolution rapide.
  • Peu de signes locaux mais douleur intense.
  • Dans les 2 heures apparition de signes généraux : fièvre, sueurs, nausées, etc.
  • Puis atteintes de divers organes: oedème pulmonaire, poussée hypertensive, difficultés respiratoires, etc. avec à terme risque de collapsus cardio-vasculaire.

Risque

  • Envenimations sévères : moins de 10% en zone de forte endémie avec décès dans moins de 3% des cas en l'absence de traitement.

Traitement

  • Traitement symptomatique jusqu'à la réanimation si nécessaire.
  • Sérothérapie adaptée sous strict contrôle médical.

Les espèces

Il existe 50 espèces venimeuses (les 5 espèces françaises sont inoffensives) :

On les trouve habituellement cachés sous des pierres, dans de vieilles souches, des anfractuosités de rochers... Dans les maisons, ils se réfugient dans des endroits sombres et humides. En règle générale, il faut se méfier des chaussures, des sacs (sac à dos, sac de couchage, etc.), de la literie...

Prévention

Quelques règles simples sont à respecter :

  • Eviter de surprendre ou d'agresser l'insecte.
  • Nettoyer l'environnement immédiat des habitations et réparer les fissures des murs et planchers.
  • Retire les toiles tissées dans les remises, toilettes extérieures, garage, etc.
  • Enduire de créosote les solages et structures en bois avoisinantes.
  • Vaporiser la nuit des insecticides tels que lindane.
  • En plein air, éviter de marcher pieds nus et de coucher à même le sol.
  • Secouer sacs de couchage, vêtements, chaussures, draps de bain avant de les utiliser.
  • Ne jamais introduire les mains nues dans les crevasses de rocher, les vieilles souches ou autres orifices borgnes.

Ressources

Joomla SEO powered by JoomSEF