Vous êtes ici : Virus La rage English Arabic Chinese (Traditional) German Italian Portuguese Russian Spanish
 
 

La rage

PDFImprimerEnvoyer

Mis à jour (Samedi, 16 Octobre 2010 12:06) Percherie 5961 Clics

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

pidmiologie

Maladie virale, la transmission est salivaire au cours :

  • d'une morsure,
  • d'un lchage sur peau abme. Le virus ne traverse pas la peau saine.

Tout animal sang chaud est susceptible de servir de rservoir:

  • chien responsable de la "rage des rues".
  • chat, singe, chauve-souris, bovins, chevaux, etc.

Manifestation clinique

La latence est importante avant le dbut des signes permettant la mise en route, ds la contagion, d'une vaccination curative efficace (Incubation de 20 90 jours).

La priode d'incubation est le plus souvent de trois douze semaines mais peut atteindre deux ans. Aucun cas de gurison spontane une fois la maladie dclare.

Chez l'animal, les symptmes dpendent de l'espce concerne. Typiquement, on observe une ataxie gnralise, de l'hyperesthsie, des douleurs cervicales, une hypersalivation marque et parfois des convulsions des muscles faciaux (en particuliers des massters). Dans le cas des carnivores, un comportement anormalement agressif peut tre observ mais n'est pas systmatique. Dans ce cas l'animal cherche mordre tout objet se situant proximit de sa tte, et ne lche pas prise aprs morsure. L'aboiement d'un chien enrag est spcifique, bitonal (on n'oublie pas un tel aboiement lorsque on l'a entendu...).

Chez l'homme des troubles des fonctions crbrales suprieures, anxit, confusion, agitation, jusqu' atteindre le delirium, les troubles du comportement, les hallucinations et les insomnies. La production de grande quantit de salive et de larmes avec difficult de dglutition sont typiques des phases avances. Spcifiquement chez l'homme se dveloppe galement en fin d'volution une hydrophobie : la vue de liquide provoque une peur non raisonnable, alors que le contact entrane des sensations de brlures insoutenables.

La mort, invitable, survient de deux dix jours aprs les premiers symptmes.

Extension gographique

Rpartition gographique du risque de contamination de la rage

Lgende :
? zones de forte endmie
? zones de faible endmie
? zones d'abscence d'endmie
? abscences de donnes

Pays traverss o le risque est lev :

Prvention et vaccination

Tout animal est suspect y compris les animaux domestiques donc viter tout contact avec des animaux inconnus. Ne pas oublier de vacciner ses animaux domestiques et d'avoir un carnet de vaccinations jour.

Vaccination prventive

Trois injections J+0, J+7, J+21 ou J+28. Rappel 1 an puis tous les 5 ans. A privilgier en cas de dpart risque ou prolong.

  • Ractions locales et bnignes : douleur, rythme, oedme, prurit, induration locale.
  • Ractions gnrales : fivre modre, frissons, malaise, asthnie, cphales, vertiges, douleurs musculaires et articulaires, troubles gastro-intestinaux, nauses, douleurs abdominales.
  • Exceptionnelles ractions allergiques.

Prcautions d'emploi

Prudence chez les sujets prsentant une allergie connue la nomycine.

Contre-indications

  • Aucune pour la vaccination curative compte tenu de l'volution fatale de la maladie.
  • Pour la vaccination prventive des sujets haut risque, toujours valuer le risque et il vaut mieux diffrer la vaccination en cas d'affection fbrile volutive et en cas de grossesse.

La vaccination "prventive" ne dispense pas d'une vaccination "curative" en cas d'exposition (2 injections de rappel J+0 et J+3).

Traitement

En cas de contagion ou au moindre doute :

  • Dsinfection locale au savon, puis avec un antiseptique. Pansement plat. Diffrer toute suture si un doute existe.
  • Vrifier la vaccination antittanique.
  • Entreprendre la vaccination curative :
    • 5 injections en 1 mois (J+0, J+3, J+7, J+14, J+30) avec rappel 90 jours en l'absence de vaccination antrieure.
    • 1 3 injections si vaccination antrieure datant de moins de 3 mois.
    • Les immunoglobulines spcifiques ne sont justifies qu'aprs exposition lorsqu'on redoute une incubation brve (morsure grave de la face, des mains ou de territoires trs innervs, contamination de catgorie III selon l'OMS. L'injection doit se faire en mme temps que les premires doses vaccinales curatrices et au plus tard avant le septime jour. (cf. guide des vaccinations 1999).

Ressources

Joomla SEO powered by JoomSEF