Vous êtes ici : Virus Encéphalite à tiques English Arabic Chinese (Traditional) German Italian Portuguese Russian Spanish
 
 

L'encéphalite à tiques

PDFImprimerEnvoyer

Mis à jour (Samedi, 16 Octobre 2010 12:01) Percherie 3049 Clics

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Épidémiologie

L'encéphalites à tiques est une arbovirose (maladie virale transmise par les insectes) transmise par les morsures de tiques. Il existe deux formes :

  • Encéphalite de la Taïga en Russie européenne et Asiatique.
  • Encéphalite à Tiques d'Europe Centrale avec un réservoir de virus constitué par les rongeurs, les rennes et les moutons.

L'épidémie est verno-estivale (printemps et été) avec un risque maximal en forêt et en campagne.

L'inoculation virale à lieu après un certain temps de présence de la tique, il est donc recommandé de rechercher systématiquement sur soi la présence de tiques après toute randonnée.

Manifestation clinique

Encéphalite ou méningo-encéphalite virale évoluant en trois phases :

  • Incubation de 1 à 2 semaines.
  • Début brutal avec fièvre, frissons et maux de tête.
  • Apparition secondaire de signes neurologiques : prostration ou agitation, troubles de conscience, troubles du tonus, paralysies flasques.

Il y a un risque de séquelles paralytiques et la létalité est élevée.

Extension géographique

Répartition géographique du risque de contamination de l'encéphalite à tiques

Légende :
Pays concernés par la maladie

Pays traversés où le risque existe :

 

Vaccination

A défaut de la vaccination, en cas d'exposition récente (morsure de tiques de moins de 4 jours), une protection passive par immunoglobulines peut être proposée. (Autriche notamment mais aussi sous condition en France).

Schéma habituel de vaccination

  • Vaccin inactivé injecté par voie intramusculaire (Ticovac®). Le protocole vaccinal associe 3 injections, la seconde 1 à 3 mois après la première, la troisième 9 à 12 mois après la seconde. Les injections suivantes ont lieu tous les 3 ans.
  • Vaccin disponible dans la plupart des pays concernés.
  • Eviter de vacciner les enfants de moins de 1 an.
  • Conservation entre +2°C et +8°C.

Associations vaccinales

Par manque de recul, éviter les associations d'autres vaccins avec Ticovac©.

Effets indésirables

  • Possibilité de réaction locale sur la zone d'injection, voire réaction ganglionnaire locale.
  • Parfois, chez les enfants, dans les 24 heures, fièvre à 38°, nausées, vomissements. Durée 24 heures.

Contre-indications

Eviter de vacciner les sujets allergiques aux protéines de l’œuf.

Prévention

Les méthodes de préventions consistent essentiellement à combattre et repousser la tique. Des informations plus précises sont disponibles dans la rubrique sur les tiques.

Ressources

Joomla SEO powered by JoomSEF